Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film d'animation : Mon voisin Totoro [1999], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 23 février 2022 à 09h00

Hello Neighbor

Critique de la version française

Grand maître de l'animation à la japonaise, Hayao Miyazaki a connu la consécration à la fin des années 1980 grâce à une énorme créature devenue star d'un film culte et la mascotte du vénérable Studio Ghibli.

Le film naît dans la tête de Hayao Miyazaki au début des années 1980 alors que les studios Ghibli n'existent pas encore. Le génie de l'animation sort du Château de Castroglio (1979) et se consacre ensuite à Nausicaä de la vallée du vent (1984) puis Le Chateau dans le ciel (1986). Il relance alors cette histoire de fillettes rencontrant d'étranges animaux dans un Japon rural d'après-guerre peinant à convaincre les financiers qui acceptent finalement si le métrage n'est pas long et s'il sort en double-feature avec Le Tombeau des Lucioles de Isao Takahata au sujet bien plus sérieux comme éducatif. On ne peut d'ailleurs qu'éprouver une certaine jalousie envers les spectateurs japonais qui purent voir en même temps Mon voisin Totoro et Le Tombeau des Lucioles d'affilée dans une salle de cinéma... Mais revenons à la production de Mon voisin Totoro qui débute véritablement durant l'année 1987 en bénéficiant des talents conjugués de Miyazaki (scénariste et réalisateur), du directeur artistique Kazuo Oga comme du compositeur Joe Hisaishi. Un trio d'hommes qui ont forgé la réputation, la pâte artistique et la qualité des studios Ghibli. Mon voisin Totoro sort au printemps 1988 et devient un succès phénoménal au Japon. Totoro est depuis une icône culturelle dont les produits dérivés sont une manne incroyable pour Ghibli. Le succès local est aussi devenu planétaire le temps que le reste du monde puisse enfin avoir accès au film. Pour la France il fallut attendre l'année 1999 avec d'abord une sortie en VHS puis au cinéma en fin d'année.

 

Se déroulant dans une zone rural du Japon quelques temps après la Seconde Guerre mondiale, Mon voisin Totoro raconte l'histoire de deux jeunes sœurs Satsuki et Mei qui emménagent dans leur nouvelle maison avec leur père tandis que leur mère, malade, est à l’hôpital. Elles découvrent une vieille maison, des voisins agriculteurs chaleureux (dont la serviable Grand-Mère) et une nature dominée par un majestueux camphrier. L'exploration de la maison et des alentours révèlent de drôles de surprises aux jeunes filles qui semblent apercevoir d'étranges créatures. Les deux filles en sont certaines, il y a beaucoup de secrets à découvrir autour de leur maison dont un bien étrange voisin...

Le scénario du film est d'une simplicité assez désarmante mais fonctionne parfaitement. L'intrigue n'est pas vraiment soutenue mais néanmoins bien présente en se mettant au niveau des deux fillettes. On vit avec elles l'émerveillement de se trouver dans ce paradis naturel à la découverte des merveilles présentes ainsi que des gens bienveillants aux alentours. Sans oublier les étranges créatures qui semblent bien cachées... On suit donc l’acclimatation des deux enfants, les étranges rencontres qu'elles font ainsi que leur situation difficile entre un père devant travailler assez loin et une mère à la santé très fragile qui ne peut vivre avec elles. Le film est assez proche du conte voire de la fable rurale où l'étrange Totoro agit comme une allégorie d'une nature aussi puissante que douce, aussi merveilleuse qu'étonnante ou dérangeante. On retrouve ainsi des thématiques chères à Hayao Miyazaki qui concernent le respect de la nature, une sorte de retour aux sources rurales de nos sociétés tout en restant lucide sur les difficultés d'une telle vie. Il y a aussi cette idée que le merveilleux est toujours plus proche qu'on ne le croit si on sait ouvrir les yeux. Le tout enrobé dans un divertissement familial qui fait plus appel aux sens qu'à la réflexion en nous émerveillant, en nous faisant rire (l'humour est vraiment efficace) tout en nous émouvant. La grande réussite est évidemment l’interaction entre les jeunes héroïnes et le gentil géant Totoro dont la nature n'est jamais expliquée avec son comportement qui n'est jamais rationalisé non plus... Du grand art !

 

Le film s'intègre parfaitement dans le cinéma fantastique avec des codes assez classiques où des personnages découvrent un nouveau lieu puis des indices de plus en plus importants d'une étrange présence. Le film semble s'amuser de la similitude entre cette trame et le cinéma d'épouvante avec les réflexions des gamines comme les évocations de fantômes ou de maisons hantées. Le côté fantastique est évidemment ici familial et se concentre sur les apparitions de Totoro mais aussi d'autres créatures qui semblent avoir certains pouvoirs. C'est alors le moment où le film est le plus drôle et le plus merveilleux avec une petite dose d'absurde qui fonctionne parfaitement. Une utilisation du merveilleux qui a un grand impact sur un très jeune public lui aussi subjugué par la magie des studios Ghibli. Il faut aussi dire que le film est magnifique avec une présentation de la nature incroyablement belle. En visionnant le film on a qu'une envie, passer du temps dans cette zone rurale du japon tant cette nature plus ou moins domestiquée dispose d'une direction artistique incroyable. On se régale des décors qui fourmillent de détail, de l'étrange beauté des créatures et surtout de cette nature incroyablement mise en scène.

Le travail d'animation est celui d'orfèvres expliquant pourquoi Ghibli est considéré comme un maître en la matière. Cette magnifique animation 2D faite main qui a tellement de personnalité, de beauté et de supplément d'âme surtout quand elle dispose d'une telle fluidité. Que cela soit les personnages, la nature subissant divers effets climatiques comme l'eau mais surtout les étranges créatures, tout est parfait. On ressent une telle maîtrise de la part des studios Ghibli que l'on est immédiatement dans le film. Par ailleurs Hayao Miyazaki opte pour une mise en scène aussi sobre qu'efficace composée quasi uniquement de plans fixes qui sont des cadres dans lesquels les personnages bougent beaucoup. Il n'est pas rare de les voir complètement traverser l'écran pour accentuer le sentiment de liberté de cette sorte de retour à la nature. Une mise en scène sobre qui permet évidemment de magnifier le travail d'animation comme la direction artistique. Un parti pris qui peut aussi donner un aspect contemplatif et assez lent au film qui sert complètement le propos du cinéaste. Voir le merveilleux c'est aussi prendre le temps de l’observer.  Même si le métrage fait 1h25, le maître de l'animation n'hésite pas à prendre son temps pour installer ses ambiances, à immobiliser ses personnages pour installer le ton d'une scène. Bref une certaine sobriété qui donne sa grandeur au film. Concernant le doublage français, il est de qualité avec des professionnels comme Françoise Cadol et une toute jeune Mélanie Laurent pour incarner Satsuki.

La conclusion de à propos du Film d'animation : Mon voisin Totoro [1999]

Auteur Bastien L.
85

Mon Voisin Totoro est une réussite totale, un choc esthétique qui fait appel à nos sentiments de manière très efficace tout en étant capable d'embarquer toute la famille. Une œuvre essentielle de l'animation japonaise qui démontre l'incroyable savoir faire des studios Ghibli à la fin des années 1980. Une œuvre qui prend son temps et qui n'est jamais dans l’esbroufe ou l'artifice facile tout en restant toujours très impressionnant. Les plus cartésiens pourront lui reprocher un certain manque de substance narrative comme une fin un peu expédiée.

On a aimé

  • L'animation sompteuse
  • La direction artistique incroyable
  • La sobriété de la mise en scène

On a moins bien aimé

  • Un scénario discret
  • Une fin expédiée
  • On a fini de chipoter

Acheter le Film d'animation Mon voisin Totoro [1999] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Mon voisin Totoro [1999] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Mon Voisin Totoro