Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film d'animation : Vaillante [2022], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 24 février 2022 à 09h00

Le Pyromane de l'Opéra

Les studios d'animation français capables de proposer des films au cinéma ne sont pas légions et comptent dans leur rang Atelier Animation qui sort son second film avec Vaillante.

Au cœur de ce studio on trouve le scénariste et producteur français Laurent Zeitoun surtout connu pour son travail dans la comédie notamment aux côtés du duo Toledano & Nakache (Intouchables, Samba, Le Sens de la Fête...) ou Pascal Chaumeil (L'Arnacoeur, Un Plan Parfait...). L'homme est aussi un grand amateur d'animation le poussant à s'investir dans la création d'un studio, Atelier Animation basé à Montréal, pour aboutir à la sortie de Ballerina en 2016 dont il est scénariste et producteur. Un film d'animation en images de synthèses malheureusement assez oubliable sans être désagréable pour autant. Pour Vaillante, Laurent Zeitoun aurait eu l'idée du film en étant témoin de l'action de combattantes du feu à New-York découvrant que le métier de pompier a longtemps été interdit aux femmes à travers le monde. Toujours producteur, il s'entoure ainsi de trois scénaristes femmes pour développer une histoire sur ce thème tout en décidant d'en faire son premier long-métrage en tant que réalisateur. Pour cela, il s'associe au coréalisateur Theodore Ty ayant une longue expériences dans l'animation puisqu'il a commencé chez Disney dans les années 1990 (Le Roi lion, Pocahontas...) avant d'entrer chez DreamWorks travaillant notamment sur leurs plus grandes sagas (Madagascar, Kung fu Panda, Shrek...) pour finalement rejoindre Atelier en tant que directeur de l'animation sur Ballerina. Cette coproduction franco-canadienne distribuée par M6 via SND propose ainsi de nous plonger dans le monde des pompiers de New-York au tournant des années 1930.

Depuis autant qu'elle se souvienne, Giorgia Nolan (Alice Pol) a toujours voulu être pompier. Au grand dam de son père Shawn (Vincent Cassel) tant la gamine se met dans des situations pas possibles en s'imaginant combattre le feu. A tel point qu'elle peut mettre sa vie en danger pour tenter d'imiter les exploits passés de son père ayant quitter la fonction pour devenir tailleur afin de s'occuper seul correctement de sa fille. Alors qu'elle tente le diable une fois de trop, Giorgia apprend que son rêve ne pourra se concrétiser car les femmes ne sont pas admises dans ce corps de métier. Dix ans après cette désillusion, Giorgia est apprentie tailleur aux côtés de son père qui va néanmoins être rappelé au service par le maire (Emmanuel Curtil) puisque d'étranges incendies ont lieu dans les théâtres de Broadway. En effet, les différentes équipes de pompiers qui interviennent découvrent une fumée violette ainsi qu'une étrange musique avant d'êtres volatilisés sans que personne ne sache ce qu'ils sont devenus. Shawn accepte de reprendre du service tandis que sa fille y voit l'opportunité de faire ses preuves. Elle n'a pas abandonné l'espoir d'être pompier et décide de se déguiser en homme pour intégrer l'équipe de son père où l'on retrouve seulement un chimiste un peu peureux (Emmanuel Garijo) et un fou du volant narcoleptique (Alexandre Nguyen).

Malheureusement, le principal point faible du film est son scénario. L'intrigue principale est assez routinière, trop classique avec des passages que l'on voit à l'avance. Ce qui ne l'empêche absolument pas d'être efficace et de se suivre agréablement notamment pour un jeune public qui sera pris dans le film sans aucun souci. Le principal problème est que le métrage oscille trop entre différentes directions. On pense à un moment qu'il va embrasser le genre fantastique pour finalement vouloir tout rationaliser en gardant un léger aspect science-fiction via les actions de l'étrange pyromane. Le côté réaliste vient évidemment du combat de Giogia obligée de se travestir pour être acceptée comme pompier compétente. Le sujet du féminisme ici abordé est louable et sérieux puisque Laurent Zeitoun rend un bel hommage à ces pionnières à travers le monde. Ce thème sérieux et le drame familial qui agit en arrière-plan ont du mal à bien tenir étant donné à quel point l'équipe de pompiers de Shawn est bien trop improbable et souvent ridicule pour créer une opposition crédible aux aspirations de Giorgia. L'humour du film est avant-tout efficace poiur un jeune public mais reste trop prévisible comme répétitif. L'utilisation un peu facile de la chienne comme ressort comique en est la preuve.

Ce qui est vraiment dommage, c'est que l'aspect fantastique/SF n'est pas été plus poussé car cela apporte les meilleurs moments du film. On sent clairement l'influence du Fantôme de l'Opéra (version De Palma notamment) à travers ce pyromane/artiste aimant les mises en scènes grandiloquentes via une sorte de feu consumant les objets de l'intérieur. Ces moments permettent aussi d'apporter un grain de folie artistique au film offrant de beaux passages assez étranges voire quelque peu inquiétants pour un jeune public. Cela apporte un côté enquête au film permettant de bien mieux intégrer les thèmes du film notamment en lien avec l'identité du pyromane. L'enquête offre l'opportunité d'évoquer le sexisme, le racisme, le populisme électoraliste, les espoirs déçus comme les relations père-fille. Pour ce qui est de la direction artistique, le film s'avère assez cartoon dans la représentation des corps humains tout en voulant quand même ne pas trop s'éloigner de canons esthétiques du type Pixar ou DreamWorks. Du très classique en somme mais qui s'avère efficace donnant un certain cachet à ce New-York baigné de couleurs automnales ensoleillées. La musique est au diapason entre du classique et du plus contemporain puisqu'elle joue aussi un rôle très important dans l'intrigue.

Le travail d'animation est de qualité à de nombreux niveaux. On sent l’expérience acquise par les équipes de Atelier Animation. L'ensemble est très fluide et les différents personnages ont de réels personnalités physique ayant bien chacun leur manière de bouger. Notamment en ce qui concerne Giorgia selon si elle est déguisée ou pas. Les équipes se sont aussi fait plaisir avec des cavalcades un peu folles en voiture dans les rues de New-York tout en s'amusant avec la fumée et le feu lors des apparitions du pyromane. Bref, ce travail bien fait est peut-être la plus grande qualité du film. Quelques séquences assez impressionnantes aussi fluides que bien rythmées sortent vraiment du lot. Pour ce qui est de la mise en scène, Laurent Zeitoun et Theodore Ty offre encore une fois du classique comme de l'efficace. Sans être incroyable, la mise en scène fonctionne toujours très bien. Pour ce qui est du casting vocal français, il est tout aussi de qualité à commencer par Alice Pol donnant bien vie aux « deux versions » de Giogia/Joe tandis que Vincent Cassel s'avère attachant dans ce rôle de père aimant. Le reste du casting est du même acabit sans oublier l'inévitable Elie Semoun toujours là quand il faut donner de la voix que cela soit en chef de la police ou en vendeur de cornichons....

La conclusion de à propos du Film d'animation : Vaillante [2022]

Auteur Bastien L.
64

Vaillante n'est clairement pas dans le haut du panier des films d'animation qui pullulent à longueur d'année sur nos petits et grands écrans. Il n'en reste pas moins un divertissement familial efficace doté d'une animation solide et de quelques bonnes idées qui arrivent parfois à transcender l'ensemble. On regrette que le film n'ait pas réellement embrasser l'imaginaire se contentant de flirter avec. De même, le thème sérieux du féminisme se retrouve parfois perdu dans un scénario manquant de maîtrise et un humour trop loufoque.

On a aimé

  • Le travail d'animation
  • Tout ce qui est lié au pyromane
  • Divertissant

On a moins bien aimé

  • Le scénario se cherchant un peu trop
  • L'humour pas toujours efficace
  • Un message féministe un peu trop noyé

Acheter le Film d'animation Vaillante [2022] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Vaillante [2022] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter