Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Des artbooks pour rêver un futur passé
Stalenhag enfin traduit en français

Chez Akileos, on a le nez pour dénicher des perles : les deux artbooks de Simon Stålenhag, Tales from the Loop et Things from the Flood en sont un bon exemple. Deux beaux livres qui vous racontent tout un monde rétrofuturiste à base de textes émouvants et d’illustrations sublimes.

Simon Stålenhag est un artiste, musicien et designer suédois. Il est spécialiste dans les images numériques SF inspirées de la campagne suédoise mais aussi d’autres lieux. De la nostalgie se mêlent à d’étranges machines et pour mieux saisir l’ambiance de ces peintures, allez jeter un œil à la série télévisée Tales from the loop, diffusée par Amazon Prime Video en 2020.

L’univers de Simon Stålenhag a aussi été décliné en jeu de rôle sur table par Arkane. Une boite d’initiation permet d’entrer facilement dans cet univers où vous interprèterez des enfants ou des adolescents.

Mais quel est donc cet univers SF ?

En 1954, le gouvernement suédois ordonna la construction du plus grand accélérateur de particules au monde. L’installation fut achevée en 1969, au fond de la campagne pastorale de Mälaröarna. La population locale appela cette merveille de la technologie The Loop. En voici les étranges histoires. Les peintures de Simon Stålenhag représentent la banlieue suédoise des années 1980, peuplée de machines fantastiques et de bêtes étranges. Il dépeint une enfance sur fond de vieilles Volvo et de salopettes, combinée à des machines étranges et mystiques, crée une atmosphère unique qui est à la fois immédiatement reconnaissable et totalement étrangère.

Dans le second artbook, the Loop est fermé. La vie revient à la normale lorsque la campagne pastorale est soudainement inondée par les eaux sombres de l’immense installation souterraine abandonnée. Des rumeurs se sont propagées dans les salles de classe et les cours d’école, des histoires sur l’inondation et sur la façon dont elle a apporté quelque chose avec elle. Une chose est claire : le passé n’est pas prêt d’être oublié. Nous sommes cette fois dans les années 90.

Ces deux ouvrages offrent une narration aboutie qui sublime les illustrations. Les textes courts, des tranches de vie crédibles créent progressivement un monde dense et dans lequel on veut s’immerger. Ces tableaux  élégants et sobres donnent vie à un univers de SF réaliste et émouvant, avec ses touches subtiles d’imaginaire : des machines étranges et des enfants qui jouent.

 

Prochainement arrivera sur les étals de vos libraires un troisième opus tout aussi extraordinaire : The Electric State. Simon Stålenhag ici s’attaque aux Etats-Unis.

Auteur : Nathalie Z.
Publié le vendredi 4 mars 2022 à 07h00

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2022 : janvier | février | mars | avril | mai