Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Avant 7 jours [2021], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 1 novembre 2021 à 08h00

Ile isolée et traditions druidiques pour conte d'automne

J’ai trouvé le roman idéal pour l’automne, celui que l’on savoure avec un pumpkin spice latte maison en regardant blotti sous son plaid les feuilles des arbres tomber. Ce livre est presque un conte, sombre et délicat, un récit tragique et étrange, parfois oppressant mais au style envoutant.

Avant 7 jours nous plonge dans le quotidien des habitants d’une île isolée, hors du temps. L’atmosphère baigne dans la mythologie celtique, les insulaires fêtent encore les célébrations païennes de Yule ou Beltaine tout en priant le Roi Houx. La mer d’Irlande se fracasse sur des côtes abruptes et les 999 habitants d’Unscilly, pas un de plus, pas un de moins, gardent jalousement leurs secrets, respectent à la lettre leurs traditions et refusent toute ingérence extérieure.

Si ces règles strictes et ce mode de vie à l’écart de la modernité peuvent surprendre, vous comprendrez très vite qu’ils sont liés à des secrets dangereux auxquels les enfants de l’île n’ont pas accès. Une cérémonie aux dix-huit ans de l’enfant scellera l’entrée dans l’âge adulte par la mise au parfum… et l’interdiction à jamais de révéler ce qui a été appris.  Chaque adolescent attend ce jour avec impatience, pour comprendre ou pour fuir.

Siofra a quitté l’île il y a de nombreuses années mais ce soir, en apercevant une silhouette éthérée devant sa fenêtre, elle replonge dans ses souvenirs d’enfance. Une jeunesse douloureuse dont elle ne parle jamais. Mais ce soir, elle se confie enfin à son fiancé, les larmes aux yeux et les mains tremblantes.

Siofra est née et a grandi sur Unscilly.  Adolescente fragile, triste, elle est vite devenue le souffre-douleur des autres enfants, la victime du groupe. Faut dire qu’à moins de mille habitants sur ce bout de rocher, la réputation vous suit à vie. Brimée, harcelée, la gamine se referme, pleure facilement. La cruauté enfantine de ses bourreaux s’ajoute à une mère avec qui elle n’a pas d’affinité et un quotidien morne. La seule amie de Siofra, Agnès est malade, immobilisée sur un fauteuil roulant. Mais les règles de l’île interdisent un départ de plus de sept jours de l’île et la vie d’Agnès est en jeu. Elle ne peut dans ces conditions se faire soigner.

L’arrivée d’une nouvelle habitante va égayer la vie de notre héroïne. Jody la première fille du fossoyeur, figure locale terrifiante et violente, revient sur l’île après le décès de sa mère. La punkette, grande gueule, devient vite amie avec Siofra qui voit en elle la fille forte qu’elle rêverait d’être. Jody ne connait pas bien les contraintes de la vie sur l’île et lors de la nuit de Samhain, elle hallucine franchement. Ce soir-là, pas de récolte de bonbons auprès des voisins, non. Les enfants de l’île sont tous, sans exception, enfermés dans le gymnase à double tour. Pour les mômes nés à U, les parents font exprès pour leur faire peur et les bruits effrayants entendus pendant la nuit font partie du jeu. Pour Jody, la terreur est réelle, et Siofra qui n’a jamais adhéré à cette explication fumeuse la soutient. Les adolescentes se rapprochent et deviennent amies. Avec Agnès, deux garçons passionnés de cinéma et Jody, Siofra a désormais un groupe de copains avec qui rire, explorer les recoins défendus de l’île ou encore se confier.

Tout n’est pas rose et les mystères subsistent mais la vie semble s’améliorer pour la fragile adolescente jusqu’à l’arrivée d’un ancien habitant et de sa fille qui va coïncider, la règle des 999 oblige, avec le départ d’Agnès et de sa famille. 

Avec une atmosphère étrange et oppressante, l’île est à la fois décor et personnage de ce conte d’Halloween. Les adolescents complexes et bien dépeints affrontent le passage à l’âge adulte et rêvent de partir explorer le monde mais le poids des traditions est écrasant. Le mystère autour d’Unscilly et la mission que se sont donnés les habitants intriguent particulièrement notre héroïne qui ne s’est jamais vraiment sentie à sa place parmi les insulaires. Fin et porté par une écriture poétique, ce roman offre une évasion bienvenue, une escapade sur une île au cœur de la mer d’Irlande, battue par les vents et baignée par la mythologie celtique et ses créatures. Idéal en cette saison !

La conclusion de à propos du Roman : Avant 7 jours [2021]

Auteur Nathalie Z.
90

Dans ce nouveau roman imprégné de l'odeur de l'océan et de mythologie celtique, Nelly Chadour nous offre un conte d'automne, émouvant et étrange, dépaysant et idéal avec un thé bien chaud. Sur l'île d'Unscilly, les moutons dévorent l'herbe verte, les vagues s'écrasent sur les falaises et d'ancestrales traditions rythment le quotidien des 999 habitants. Car à Unscilly, le nombre d'habitants est vital. Pas une âme de plus ne peut y vivre, et lorsque la lune sombre, le fossoyeur rôde...

On a aimé

  • L'atmosphère du roman
  • Les personnages adolescents
  • Le fond de mythologie celtique subtil

On a moins bien aimé

  • Peu de surprise à la fin mais c'est si bien amené

Acheter le Roman Avant 7 jours [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Avant 7 jours [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter