Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : WandaVision [2019], par Guillaume X.

Avis critique rédigé par Guillaume X. le vendredi 5 mars 2021 à 09h00

Saison 1: Entre hommage et tragédie...

Alors que l'on connaît le succès des séries Netflix sur les héros de Marvel, voici qu'arrive entourée d'une aura de mystère une série produite par Disney+ sur la Sorcière Rouge et Vision. Le Mandalorien étant passé avant, les attentes étaient importantes et alors que le dernier épisode de la série sort aujourd'hui, nous vous offrons une petite critique premium de Wandavision. Et foi de geek, celle-là, elle va vous surprendre...

Disclaimer: Pas de spoiler dans cette critique et je vous encourage à éviter de vous renseigner plus sur la série. Les surprises sont de taille et ce morceau de Marvel Cinematic Universe mérite ce petit sacrifice...

Résumé:

Wanda Maximoff et Vision vivent leur amour dans une banlieue des années 50, montée comme une Sitcom des années 50. Mais un truc cloche...

Oui, car Vision a été tué dans Avengers: Infinity Wars et Wanda a été zappée par le claquement de doigts de Thanos. Serait-ce celui de Tony qui a bouleversé les choses? Ou un effet du Grand Retour?

Un prémice étrange...

Pitchée par Kevin Feige, le grand patron de Marvel, Wandavision est une énigme. Première production audio-visuelle de Disney sur cet univers, dire qu'elle était attendue est un euphémisme. Présentée comme le début de la Phase 4, le moins que l'on puisse dire c'est que Marvel n'a pas vraiment pris de risques: Jac Shaefer à l'écriture déjà connue pour le Captain MarvelMatt Shakman à la réalisation ( Games of Thrones), que du vétéran pour former l'épine dorsale de cette série.

Dès le début, le spectateur est plongé in media res, dans une espèce de sitcom des années 50. Mari et femme, Wanda et Vision nous présentent des situations typiques de ce genre de productions avec des personnages archétypaux au possible. Mais pas le temps de s’appesantir.

Car la situation déraille. Autant dans les détails que dans les événements qui s'enchaînent, le patron de Vision vient dîner, le repas n'est pas prêt, les rires enregistrés sont décalés. La voisine curieuse apporte une solution de nulle part. Toujours là quand il faut elle. Mais... Mais elle vient de lancer un regard triste à la caméra?!

Mais bon sang, on est où!?

C'est en effet la question qui vous vous poserez en regardant les 9 épisodes de cette fausse série. Oui, ce n'est pas vraiment une série, car Wandavision fait penser à un film par bien des aspects. Construction en 3 actes, acteurs plus habitués au cinéma et une action qui finit par dépasser le simple cadre de ce que la télévision nous a habitué.

Au niveau de la réalisation, appuyée par une écriture subtile, vous avez ce qu'il semble être les images de la sitcom classique mais vous allez vite vous rendre compte que quelque chose cloche. Couleurs dans du noir et blanc, acteurs en fond qui font des actions étranges, glitch de pixels et répétitions algorithmiques d'un comportement programmé. Mais rien d'aléatoire dans tout cela, tout semble prévu, tout semble maîtrisé.

Cela crée une ambiance étrange, oppressante. Les sourires sont omniprésents sur les lèvres mais les yeux, les dialogues parlent d'autre chose. La capacité à briser la continuité de l'histoire transforme l'hommage aux sitcoms en un thriller qui vire à l'horreur...

S'appuyer sur des acteurs

Et une grande partie de la réussite vient des acteurs. Clairement, Elisabeth Olsen et Paul Bettany sont parfaits dans les changements de registre, donnant de la profondeur à l'exploration de la situation. Ce n'est pas vraiment que l'on explore les personnages, plus que l'on vit plus intensément avec eux ce qui leur arrive.

Mais la réalité de cette série est qu'elle passe aussi par ces seconds rôles, Kathryn Hahn en tête. La voisine trop curieuse par son jeu entre caricature et faux semblant apporte ce mélange de drolerie et de tristesse qui crée le malaise. Chacune de ses arrivées fait redouter le pire au spectateur comme si le voile se déchirait un peu plus à chaque fois...

et je ne peux pas trop vous parler de ce qu'apporte Teyonnah Parris ou Kat Dennings ou le reste du casting mais il assure la continuité après Avengers:Endgame...

La réalité et son vernis

Et au final, Wandavision parle de quoi? C'est probablement l'une des écritures les plus abouties que Marvel nous ait apportées. Elle a plusieurs niveaux de lecture, pour ce que vit les Etats-Unis, pour ce que les super-héros représentent et pour ce qu'ils deviennent.

Sous ses dehors de sitcom raté, c'est notre lien à ce que nous vivons et à l'image que nous lui donnons qu'elle interroge. Comment survivre à un événement horrible quand on est seul au monde? Comment continuer et donner le change autour du nous? Bien entendu, que cela reste des super-héros, que c'est léger mais le regard perdu de Wanda évoque quelque chose de plus profond si vous voulez le prendre.

Et cela fait écho à des thèmes que l'on a déjà vu chez les séries Netflix, Daredevil et Jessica Jones. Les 2 séries sont les meilleures réussites de la franchise et Wandavision reprend le thème du traumatisme en poussant la réflexion. Et le fait aboutir à... Ben, je le saurais ce soir en regardant le dernier épisode.

Pour qui?

Wandavision peut être regardée par tout public mais il sera plus appréciable si vous êtes à jour du Marvel cinematic universe, en particulier Avengers: Infinity wars et Endgame. Ce n'est pas une partie séparée mais la nouvelle pierre à une saga qui s'étend sur bientôt 2 décennies. Le ton est assez dérangeant et peut paraître trop étrange à certains.

La conclusion de à propos de la Série Télé : WandaVision [2019]

Auteur Guillaume X.
90

La vérité est que Wandavision est une réussite à tous les niveaux. Les ingrédients sont là: Écriture bien pensée et subtile en lien étroit avec une réalisation au millimètre, des acteurs au sommet de leur forme, la continuité du Marvel Cinematic Universe. La série se paye même le luxe de l'originalité avec son ambiance de sitcom dérangeante, d'horreur sous-jacente qui file une peur de tous les diables. Un OVNI, incontestablement, mais de qualité.

On a aimé

  • Originale et bien dérangeante
  • Des acteurs formidables
  • Une réalisation toute en subtilité
  • La continuité du MCU

On a moins bien aimé

  • Très particulier, très clivant
  • Besoin d'avoir suivi le MCU

Acheter la Série Télé WandaVision [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de WandaVision [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter