Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : My Holo Love [2020], par Bénédicte C

Avis critique rédigé par Bénédicte C le mardi 30 mars 2021 à 14h00

Intelligence artificielle et relations amoureuses

Série sud coréenne mêlant technologie et amour, My Holo Love est arrivé en 2020 sur Netflix. La courte série de 12 épisodes propose une romance sur fond de rivalités économiques et d'évolution techniques.

Des lunettes pour voir l'autre

Tout commence lorsque So-yeon trouve une étrange paire de lunettes dans son sac à main. Une fois chaussées, celles-ci lui permettent de faire la connaissance d'Holo, un hologramme d'aide personnelle dont elle devient la bêta-testeuse. Grâce à Holo, So-yeon, atteinte de prosopagnosie (l'incapacité à reconnaitre les visages), va sortir de sa coquille. Petit à petit, une amitié, puis un amour va se nouer entre Holo et So-yeon. Mais d'autres enjeux la dépassent rapidement...

 

Une histoire d'amour... mais pas que

Derrière un pitch présentant une romance douce sur fond de technologie, My Holo Love propose une histoire plus vaste, avec des conflits, des rivalités entre grosses sociétés et une menace bien présente. Rapidement, So-yeon et Holo font ménage à trois, avec Nan-do, créateur d'Holo (à qui il a donné son visage et son physique). Un jeu de dupe s'engage, jouant sur l'impossibilité de So-yeon de reconnaitre les visages (et donc de comprendre que son nouveau voisin est la version humaine d'Holo).

Rapidement, la romance devient annexe, laissant le spectateur dans une certaine incertitude : romance ou polar ? Complots potentiellement mortels ou rendez-vous amoureux compliqué ? Même la série ne sait plus trop où elle s'engage, enchainant les scènes contemplatives et romantiques avec des courses poursuites ou des scènes de tensions plutôt réussis.

Entre deux eaux

Ce qu'on peut dire, c'est que le premier tiers de la série est doux et délicat, approfondissant la relation entre So-yeon et Holo, lui permettant de vivre une vie plus normale, d'avancer malgré un handicap plus complexe qu'il n'y parait. Le second tiers gagne en tension avec l'inclusion de différents éléments liés aux lunettes permettant de voir Holo mais aussi aux sentiments naissant de Nan-Do, le créateur, envers So-yeon. C'est le dernier tiers qui peine à convaincre. Les soudains flash back de So-yeon sortent de nulle part et les derniers fils d'intrigue de cette dernière parties peinent à convaincre. C'est bien dommage, cette romance sur fond de technologie posait des questions interressantes, comme notamment l'impossibilité de s'ouvrir aux autres sans l'aide du virtuel, ou l'amour entre humain et robot (ici simplement IA), ou encore l'évolution de l'intelligence robotique et la possibilité que ceux-ci dépassent le test de Turing.

La conclusion de à propos de la Série Télé : My Holo Love [2020]

Auteur Bénédicte C
70

My Holo Love pêche par excès d'ambition. Sa volonté d'explorer plusieurs genres et questionnements est honorable mais peine à convaincre par moment. Le premier tiers vaut carrément le coup, la suite reste très agréable à regarder. En douze épisodes, My Holo Love explore un grand nombre de choses. Trop peut-être, pour une seule saison, mais le visionnage plutôt plaisant permettra de découvrir une série sud coréenne.

On a aimé

  • Un premier tiers tout doux
  • Des acteurs au top
  • Une série sur l'amour et la technologie

On a moins bien aimé

  • Une partie "polar" qui peine à convaincre
  • Trop d'idées pas assez abouties

Acheter la Série Télé My Holo Love [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de My Holo Love [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter