Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les Osseleurs #6 [2020], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le vendredi 4 juin 2021 à 08h00

Un souffle épique exceptionnel

Après un tome 5 autonome qui nous plongeait bien loin de l’Empire Malazéen et avant les événements des premiers volets, ce tome 6 revient à l’intrigue principale et nous retrouvons avec plaisir des personnages connus. Comme pour chaque lecture, il faudra d’abord se replonger dans la liste des factions pour se remémorer qui fait quoi tant la fantasy épique de Steven Erikson est dense et riche. Ce tome 6 est complexe mais il fait le lien entre les deux trames séparées qui courraient dans les tomes 1 à 4. L’occasion de comprendre les tenants et aboutissants de certains événements, pour notre plus grand plaisir.

La rébellion du continent de Sept-Cités a été écrasée.
Les derniers insurgés fanatiques se sont réfugiés dans la ville de Y’Ghatan, sous le commandement de Léoman des Fléaux. Y’Ghatan, une ville légendaire, qui a déjà goûté plus d’une fois le sang des Malazéens. La perspective d’assiéger cette ancienne forteresse inquiète justement la XIVe armée de Malaz, épuisée par le conflit. Ces soldats surnommés les Osseleurs vont avoir fort à faire. L’odeur de la mort règne, alors qu’une épidémie de peste se propage.


Mais, aux quatre coins du monde, les agents d’un conflit bien plus important ont posé leurs premières pièces. Les dieux eux-mêmes doivent choisir leur camp, car les règles ont désormais changé de manière irrévocable.
Et comme souvent, ce sont les mortels qui en pâtiront les premiers. Héboric, Apsalar, Couteaux, le féroce guerrier Karsa Orlong ou les deux compagnons de route Icarium et Mappo..., chacun est à la recherche de son destin, de son passé ou de son avenir, guidé par sa propre volonté mais aussi celle de puissances supérieures. La guerre s’annonce, dans les garennes comme sur terre. Car, une fois de plus, les dieux ne les laisseront pas tranquilles.
L’enjeu ? L’existence même du monde. Oui rien que ça. De la fantasy épique, on a dit, de la vraie.

Ce tome, très lourd en poids et en pages (plus de mille quand même), se dévore. De l’action avec au cœur de l’intrigue nos soldats, les Osseleurs de la XIVème armée mais aussi des scènes bien sombres de magie, car le pouvoir des garennes est sanglant et féroce. Ce tome est d’ailleurs dur avec les personnages, attendez-vous à les voir souffrir ! Les Dieux étranges en arrière-plan manipulent des armées pour régler leurs comptes et le tout revêt une profondeur et une cohérence qui montre à quel point l’auteur maitrise son sujet. Bref, cette saga est toujours aussi passionnante mais clairement exigeante.

La conclusion de à propos du Roman : Les Osseleurs #6 [2020]

Auteur Nathalie Z.
85

Steven Erikson maitrise son intrigue et son univers dans ce tome 6 qui raccroche les différentes pistes amorcées : épique, ce tome ets aussi dur pour les personnages impliqués. la magie est toujours aussi dérangeante et le jeu des Dieux cruel. 

On a aimé

  • Le retour de personnages qu'on adore
  • La cruauté des Dieux en toile de fond
  • La magie des garennes

On a moins bien aimé

  • Dense et exigeant !

Acheter le Roman Le livre des Martyrs : Les Osseleurs #6 [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le livre des Martyrs : Les Osseleurs #6 [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Le livre des Martyrs