Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Rain [2013], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le samedi 3 juillet 2021 à 09h00

Playing in the Rain

Géant du jeu vidéo, Sony a souvent l'image d'un bulldozer de ce média avec des licences fortes et des titres AAA inoubliables. Mais Sony c'est aussi des titres plus confidentiels et expérimentaux comme Ico ou un de ses nombreux descendants Rain.

La comparaison entre les deux jeux n'est pas gratuite puisqu'ils partagent de nombreux points communs. A commencer par le fait qu'ils sont édités par Sony et qu'ils sont l’œuvre du studio interne nippon sobrement appelé SCE Japan Studio. Un studio qui n'est pas le dernier à expérimenter sur des gros titres comme des productions plus indépendantes dont Gravity Rush, LocoRoco, Patapon ou Tokyo Jungle en sont quelques exemples. Concernant Rain, il s'agit en fait d'une coproduction puisque Japan Studio officie en tant que support de Acquire. Un studio tout aussi nippon plus connu pour des jeux d'action tendance infiltration/ninja avec des séries comme Tenchu, Way of the Samurai ou Shinobido... Rain représente donc une œuvre plus intimiste (pour ne pas dire « auteurisante ») en dehors de la zone de confort des développeurs de ce studio qui nous offrent un récit fantastique assez obscur à base de pluie, d'enfants perdus, de diable, de mélancolie, de graphismes ternes et de caméras fixes...

Situé dans une ville fictive inspirée par l'Italie du XIXème siècle, le titre met en scène un jeune garçon cloué au lit par une forte fièvre regardant la pluie tomber par la fenêtre. Soudain, une silhouette prend littéralement forme dessinée par la pluie tombante révélant une jeune fille vite chassée par un monstre aussi invisible qu'elle. Le jeune garçon décide de passer par la fenêtre voir ce qu'il se passe et se retrouve lui-même invisible perdu dans la ville en pleine nuit. Il aperçoit quand même la jeune fille fuir mais il se retrouve vitre confronté à la créature aperçue plus tôt et identifiée comme le Diable. L'ennemi n'est pas la seule créature à rôder et notre héros devra progresser intelligemment sachant que la pluie et la boue le révèle mais que les lieux couverts le rendent parfaitement invisible...

L'histoire de Rain est très cryptique à la limite de la caricature de titres indés. N'espérez pas de réponses toutes faîtes mais une série de métaphores finalement assez abscons où l'on a l'impression d'incarner une lutte entre la vie et la mort par l'entraide, le tout baigné de symbolisme religieux avec une mélancolie ambiante... Et encore, on peut y voir bien d'autres interprétations... Le titre propose quand même des éclaircissements mais seulement une fois que vous avez terminé l'aventure et que vous la relancez en recherchant les indices dans le décors... Une idée vraiment discutable tant on ne ressent pas vraiment l'envie de se farcir l'aventure une seconde fois. Il reste finalement à apprécier l'ambiance du titre qui pour le coup vaut bien plus le déplacement. Il se dégage vraiment quelque chose de cette ville vide plongée dans une nuit pluvieuse. Ses bâtiments ternes, son silence, sa pluie battante et les étranges créatures qui y rodent font porter une léger sentiment d'épouvante mais aussi une grand mélancolie pour ces enfants perdus dans un étrange cauchemar. On apprécie d'en découvrir quelques lieux comme une église, la zone industrielle ou encore un cirque avant que le final apporte un peu de folie avec des niveaux plus déstructurés... La musique de Yugo Kanno inspirée de la musique classique, tout en reprenant du Debussy par exemple, fonctionne à merveille pour nous plonger dans une ambiance douce-amère assez originale. Pour ce qui est de la technique, c'est propre sans être impressionnant même si le travail sur l'eau et sur la gestion de l'invisibilité des personnages est remarquable.

Rain est un jeu d'aventure axé sur des mécaniques d'infiltration comme de réflexion avec quelques énigmes à réaliser pour avancer. Le titre est en revanche simpliste dans sa prise en main et ses mécaniques tout en étant accessible dans sa difficulté. Il faut sans cesse progresser en utilisant les bons stratagèmes pour débloquer le chemin ou empêcher les créatures de vous voir. Il y a par exemple des chiens qu'il faudra éviter en progressant de zones couvertes en zones couvertes en utilisant parfois des diversions. D'autres créatures nécessitent des techniques différentes mais cela repose principalement sur votre invisibilité. Il faut aussi parfois utiliser les créatures les unes contre les autres. Le titre nous permet plusieurs fois de collaborer avec la jeune fille mais cela reste une nouvelle fois léger. Il faudra surtout fuir car le Diable est constamment à vos trousses tel un croquemitaine invincible. A tel point que le jeu avec sa ville vide plongée dans la pénombre, son gameplay où il faut éviter les ennemis, ses caméras fixes et l'ennemi qui ne cesse de vous poursuivre nous fait légèrement penser à Resident Evil 3, une inspiration ma foi très agréable. On dit bien légerement car le jeu n'est pas un survival-horror et qu'il fait aussi penser à Ico avec cette jeune fille à protéger à tout prix. Dans ses mécaniques, et sa progression et son level-design, le titre est toujours plaisant mais trop classique pour espérer vraiment nous emballer pendant une aventure se terminant en moins de quatre heures... Pour un titre à 13 euros, à vous de faire votre rapport qualité/prix.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Rain [2013]

Auteur Bastien L.
70

Rain est un jeu sympathique pétri de bonnes idées et doté d'une ambiance vraiment originale jouant beaucoup sur des sentiments doux-amères où la mélancolie et l'innocence liée à l'enfance prédominent dans un conte parfois captivant. Malheureusement, l'histoire se renferme un peu trop sur elle-même pour pas grand chose tandis que le gameplay manque vraiment d'ambition pour qu'on puisse vraiment se passionner pour un titre qui aurait dû être plus ludique.

On a aimé

  • Une ambiance sans pareille aux doux accents de mélancolie
  • Une progression plaisante
  • Les musiques

On a moins bien aimé

  • Une histoire refusant un peu de se dévoiler
  • Un peu routinier
  • Un potientiel pas totalement exploité

Acheter le Jeu Vidéo Rain [2013] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rain [2013] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter