Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Bionic Commando Rearmed #1 [2008], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 4 mai 2022 à 00h00

Le Retour du Bras

Critique de la version PS3

L'industrie du jeu vidéo a depuis plus de 10 ans une relation passionnelle avec ses classiques d'antant entre portages, remakes ou reboots à l'image de Bionic Commando Rearmed.

Au départ il y a Bionic Commando, un jeu d'action/plates-formes sorti sur Nes en 1988 développé comme édité par Capcom. Un titre que je ne connais absolument pas... Néanmoins, Capcom décida d'un reboot de cette licence avec un titre ambitieux prévu pour le printemps 2009. Ce Bionic Commando fut développé par le studio suédois Grin alors connu pour avoir travaillé sur la licence Ghost Recon après des jeux de course futuristes ou post-apocalyptiquse. Pendant le développement de cet ambitieux projet, Grin fut aussi en charge de créer un remake de l'opus de 1988 et de le sortir en téléchargement sur PC, Xbox 360 et PS3 durant l'été 2008. Réalisé par le compositeur Simon Viklund et produit par l'Américain Ben Judd, il s'agit d'un vrai remake étant donné que le moteur du jeu était actuel mais qu'on gardait les mêmes principes de gameplay avec quelques retouches, notamment pour rendre le titre plus accessible. Intitulé Bionic Commando Rearmed, le jeu fut très bien accueilli (bien mieux que le reboot) mais ce fut le dernier coup d'éclat de Grin qui ferma ses portes en 2009.

L'intrigue reste la même que le jeu de 1988 à savoir les aventures du soldat Nathan Spencer armé de son bras bionique capable de lancer un grappin. Le jeu se déroule dans le futur alors que l'agent secret Super Joe a été capturé par les Impérialistes ennemis des Etats Fédéraux d'Amérique (FSA dans la langue de Chuck Norris). Spencer va ainsi devoir infiltrer de manière musclée les différentes bases des Impériaux largué via hélicoptère par l'intrépide pilote Haley. Il va donc falloir retrouver la trace de Super Joe tout en apprenant plus sur les plans des Impérialistes trop discrets depuis la mort de leur Leader...

Reprenant l'intrigue du jeu original, le scénario de Bionic Commando Rearmed n'est qu'un background peu travaillé qui est censé évoquer de nombreux films d'action/SF des années 1980. Bref, l'intrigue est simpliste et les dialogues prêtent volontairement à sourire sans aucune autre ambition que de poser une ambiance. Là n'est donc pas l'intérêt du titre qui propose toutefois une direction artistique assez intéressante. Encore une fois calquée sur le jeu d'origine, on a le droit à une ambiance techno-futuriste avec des bases secrètes faîtes de métal et autres robots comme ennemis. Sans oublier le bras bionique que Spencer arbore fièrement notamment lors des cinématiques où les personnages sont représentés sous forme d'illustrations réalisées par l'artiste japonais Shinkora dans un style manga très efficace. Les décors sont soignés et la direction artistique solide dont on notera la gestion des lumières qui donnent souvent un vrai cachet aux environnement traversés. Pour ce qui est des musiques de Simon Viklund, il s'agit de reprises des musiques originales qui sont efficaces si on aime cette techno assez simpliste. Enfin, le jeu est solide techniquement même s'il est très loin de proposer quelconque prouesse.

Jouer à Bionic Commando Rearmed c'est accepter une chose, le grappin est la base du gameplay. Dans les faits, il s'agit d'un jeu d'action/plates-formes avec un héros qui ne peut pas sauter... Il faudra donc bien gérer le grappin qui sert à monter de plate-formes en plates-formes tout en évitant les obstacles. L'action quant à elle se fait contre des soldats ou des robots d'abord avec une simple arme à feu avant que l'on débloque des grenades, un bazooka, des tirs spéciaux et bien sûr la possibilité de se battre avec son grappin. On enchaîne ainsi des niveaux classiques se terminant avec un boss à phases puis des bases des FSA. Ces derniers types de lieux nous permettent de débloquer des améliorations nous permettant d'avoir accès aux 13 niveaux du jeu. Il y a aussi de nombreux secrets à découvrir dans des niveaux plus tortueux qu'il n'y paraît pour qui sait chercher des chemins moins évidents. La campagne peut aussi se faire à deux en coopération sans oublier le mode multijoueur ou jusqu'à 4 joueurs peuvent s'affronter.

Comme il a été dit, le titre a été très bien reçu et pourtant il m'a un peu laissé de marbre. Il faut avouer qu'un jeu de plates-formes où le personnage ne peut pas sauter est déroutant tandis qu'il faudra vraiment de l'entraînement pour maîtriser le grappin. Il y a donc pas mal de frustration au début tout en nous proposant un level-design déroutant : il faut faire tout un chemin détourné pour arriver à un endroit seulement barré par un obstacle qui n'aurait pas résisté à un simple saut. Le level-design est ainsi inégal avec des niveaux que l'on traverse d'une traite sans s'amuser ni s’ennuyer tandis que vers la fin il y a plus d'ambition offrant de bons moments. Les boss sont assez intéressants à battre car différents avec des phases à respecter. Ils sont néanmoins pas assez nombreux faisant qu'ils sont systématiquement réutilisés. Les phases d'action plus simples sont efficaces sans plus. Bref, il y a des bons moments dans le jeu qui sont malheureusement noyés dans un ensemble vraiment trop moyen. Pour ceux voulant tenter l'aventure, le mode normal est très accessible car il y a des vies infinies tandis que les difficultés supérieures seront bien plus complexes. Enfin, il vous faut environ 6 heures pour terminer l'aventure principal. Pour 10 euros, à vous de vous faire votre avis.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Bionic Commando Rearmed #1 [2008]

Auteur Bastien L.
56

Bionic Commando Rearmed est un jeu assez lambda pour qui ne connaît pas l'opus original. Il se distinguait forcément à sa sortie en 2008 alors que la production de titres exclusifs en téléchargement sur consoles était balbutiante. Aujourd'hui nous avons le droit à un jeu d'action simpliste doté d'un aspect plates-formes brouillon. L'ambiance techno-futuriste typiquement 80's peut néanmoins avoir son charme.

On a aimé

  • L'univers très 80's
  • La direction artistique
  • Quelques bonnes phases d'action

On a moins bien aimé

  • L'impossibilité de sauter
  • Les boss trop souvent réutilisés
  • Un remake quelque peu fétichiste

Acheter le Jeu Vidéo Bionic Commando Rearmed #1 [2008] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bionic Commando Rearmed #1 [2008] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter