Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Unlock ! Short adventures [2022], par Gaetan G.

Avis critique rédigé par Gaetan G. le jeudi 15 septembre 2022 à 11h07

Alors, est-ce que la taille ça compte ?

Unlock ! est une série qu’on ne présente plus… Pour les deux du fond qui ne connaîtraient pas encore, disons simplement que la licence entend transposer le concept des escape-games à la maison, en s’appuyant sur un matériel minimaliste.

Chaque aventure prend la forme d’un paquet de cartes, auquel s’ajoutent parfois quelques éléments additionnels en papier/carton. On rajoute par-dessus une appli gratuite sur smartphone, et c’est parti !

Chaque aventure se parcourt de carte en carte et d’énigme en énigme. Certaines cartes sont là pour donner de la profondeur à l’aventure, d’autres peuvent être combinées pour faire avancer l’histoire. Parfois, il y a des mini-jeux interactifs que l’on résout au moyen de l’application.

Avec une trentaine de scénarios en 4 ans, la série est clairement parvenue à trouver son public. Le problème, si vous me passez l’expression, c’est qu’elle a structurellement le cul entre deux chaises. D’une part, elle doit fidéliser sa base, c’est-à-dire les vieux routards dans mon genre qui la poncent boîte après boîte. Cela implique une certaine continuité dans l’expérience, ainsi qu’une montée progressive de la difficulté.

Mais dans le même temps, elle doit aussi développer en permanence son audience, ce qui veut dire aller chercher de nouveaux joueurs. Avec tous les compromis – notamment en termes d’accessibilité – qui vont derrière.

Comme il n’est pas possible de satisfaire tout le monde en même temps, les auteurs ont résolus ce grand-écart en proposant de nombreuses déclinaisons. En plus des boîtes de la version « classique », il y a eu successivement : des spin-off avec des licences bankables, des versions pour enfants, et même des livres-jeux. A à chacun de trouver celles qui lui correspondent le mieux.

 Unlock short adventures, qui est arrivé en boutique dans le courant de l’été, est la dernière innovation de la gamme. Regardons ce que cette nouvelle déclinaison nous apporte, et si elle parvient suffisamment à se démarquer pour justifier l’achat.

Une déclinaison low-cost, mais pas que ?

Arrêtons-nous pour commencer sur le matériel, car les short adventures se démarquent nettement du reste de la gamme. On a ici affaire à 6 scénarios indépendants, chacun étant livré dans un petit étui cartonné de la taille d’un deck de KeyForge et vendu aux alentours des 6€. Les éditions « classiques » d’Unlock ! proposent, pour mémoire, 3 scénarios dans une boîte valant 30€ environ.

Le matériel peut laisser au début une impression mitigée. Pour le dire clairement, on a le sentiment d’avoir affaire à une « version low-cost » d’Unlock !

En effet ; les cartes des short adventures sont plus petites, et leur grammage a été réduit. Adieu également aux coins biseautés, ainsi qu’à l’ouverture facile du blister. Chaque paquet comporte également une trentaine de cartes, contre près du double dans un scénario classique. Conséquence logique, la durée d’une aventure a elle aussi été revue à la baisse : les short adventures sont données pour 30 minutes (45 pour le scénario de difficulté 3), contre 1 heure pour un scénario classique.

De plus, les habitués de la série noteront que deux scénarios des short adventures (« Le Donjon de Doo-Arann » et « A la poursuite de Cabracan », pour ne pas les nommer) faisaient partie des scénarios Print-&-Play mis à disposition gratuitement sur le site internet de l’éditeur. Certes, les versions proposées ici ont été reprises et étoffées : elles comportent de nouvelles cartes, de nouvelles énigmes et de nouvelles machines. Mais le procédé étonne, clairement…

Vous l’avez compris, la première impression n’est pas forcément hyper flatteuse. On sent bien que la hausse vertigineuse du prix du carton et des transports pénalise durement les éditeurs, et que cela les oblige à serrer la vis un peu partout.

Après, est-ce vraiment gênant en pratique ? Certes, l’absence de grosse boîte limite les possibilités des auteurs. Impossible par exemple de caler des éléments additionnels dans une petite boîte de short adventure. Mais d’un autre côté, Unlock ! se débarrasse du superflu et se concentre sur l’essentiel. Ne restent que les cartes, et l’appli. On peut caler un scénario dans une poche quand on part en week-end, en se disant qu’on aura bien une petite heure à tuer en faisant des jeux de société. De plus, cela permet de proposer une version d’appel, au prix compressé, et susceptible d’être achetée sur un coup de tête.

Et surtout, la valeur ajoutée des short adventures est ailleurs…. Lorsque l’éditeur a commencé à communiquer autour de cette nouvelle série, en février dernier, il expliquait que cette nouvelle déclinaison était conçue comme une sorte de laboratoire d’expérimentation. Le format plus réduit permet de proposer des scénarios plus clivants, de tester de nouvelles mécaniques ou des idées pas suffisamment étoffées pour en faire un scénario classique. Et d’obtenir, via les statistiques de l’application, un retour complet sur ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Sur le papier, la démarche donne envie… Cependant, et comme on le verra un peu plus tard, l’essai n’est pas forcément transformé et cette première fournée de short adventures se révèle finalement très classique.

Une mécanique conservée à l’identique…

Eh oui, la mécanique de base d’Unlock !, n’a pas changé d’un iota. Un scénario de short adventures, c’est un paquet d’une trentaine de cartes, plus une application gratuite à lancer sur son smartphone. L’application va servir de chronomètre, et donnera des indices aux joueurs lorsqu’ils seront bloqués.

Les cartes obéissent toujours au même code couleur. Il y a des cartes bleues, qu’il va falloir combiner judicieusement à des cartes rouges afin de révéler d’autres cartes. Il y a des cartes vertes, qui correspondent à des mini-jeux sur l’application.

Il y a des énigmes à résoudre, des numéros cachés à trouver, et des associations parfois aussi farfelues que dans un Point & click LucasArts de la grande époque. A la fin, l’appli donnera aux joueurs une note comprise entre 0 et 5 étoiles, en fonction du chrono et du nombre d’indices demandés en cours de partie.

Régime minceur pour le tuto

Les vieux routards se sentiront donc comme dans une vieille paire de charentaise. Les petits nouveaux, en revanche, buteront probablement sur le tutoriel, car ce dernier a subi une cure d’amaigrissement drastique.

En effet, le didacticiel des short adventures est tassé sur 2 cartes recto-verso. Dans l’absolu, cela suffit pour décrire les mécaniques du jeu mais le confort en prend un sacré coup.

C’est un choix étrange qui ne satisfera pas grand-monde : les vieux routards pourraient carrément se passer de tutoriel, puisque la formule n’a pas changé d’un iota. Tandis que les novices feraient mieux d’aller sur le site de l’éditeur et d’imprimer le tuto 3.0 –ou a minima afficher les règles complètes disponibles dans l’application.

Au cas où vous resteriez bloqué sur un scénario, sachez que les solutions des aventures ont été mises en ligne sur le site de l’éditeur et en version PDF.

6 salles, 6 ambiances

Passons maintenant à un bref descriptif des 6 scénarios disponibles au lancement :

  • Le Donjon de Doo-Arann (facile) : déjouez les pièges du donjon, combattez les monstres et partez avec le trésor ! Mais attention, le maître des lieux ne vous laissera sans doute repartir sain et sauf !
  • Panique en cuisine (facile) : fuyez le cuisinier toqué en réalisant des recettes pleines d’esprits ! Retrouvez l’ambiance frénétique d’une cuisine en plein rush et ne vous laisser pas déborder !
  • Le réveil de la momie (intermédiaire) : trouvez un chemin vers le sarcophage maudit dans un labyrinthe rempli de pièges ! Suivez Sarah Jones (la fille de ?) dans une Pyramide qui ne vous laissera peut-être jamais sortir !
  • A la poursuite de Cabracan (intermédiaire) : triomphez des périls du temple et emparez-vous de la statuette sacrée ! Surmontez les pièges, salles secrètes, énigmes et animaux dangereux !
  • Le Vol de L’Ange (intermédiaire) : infiltrez le carnaval de Venise et remplissez votre mission secrète ! Venise, la ville du romantisme est aussi la ville des mystères où derrière chaque masque peut se trouver un ennemi !
  • Les Secrets de la Pieuvre (difficile) : partez sur les traces du pirate légendaire et découvrez son trésor ! Attention, le Baron Samedi n’est pas forcément celui qui vous croyez !

Un bilan en demi-teinte

On ne va pas trop en dire sur ces différentes aventures, le plaisir de la découverte étant une part importante de l’expérience. Disons simplement que tous les scénarios ne se valent pas forcément.

Panique en cuisine nous a bien fait rigoler. C’est un petit bonbon qui ne se prend pas au sérieux, mais qui ne restera pas dans les mémoires. Le Donjon de Doo-Arann souffre d’une appli trop présente et de gros problèmes techniques qui viennent plomber l’aventure. Clairement, ces deux scénarios sont en retrait.

Le Réveil de la Momie, Le Vol de L’Ange et A la poursuite de Cabracan sont plus solides, mais sont pénalisés par une durée trop courte. Difficile de construire une bonne histoire – et une bonne chute – en 30 minutes à peine. La fin arrive trop vite, et laisse un goût amer de trop peu.

Le Vol de L’Ange souffre également de soucis techniques : les yeux du masque vénitien sont décalés de quelques millimètres. C’est suffisant pour gâcher une énigme du jeu, qu’il est simplement impossible de résoudre sans faire appel aux indices intégrés à l’application. Bref, c’est gênant sans être catastrophique pour autant.

Le scénario de difficulté 3 est le plus intéressant, comme souvent dans la série. Sa durée de 45 minutes permet de donner un peu plus d’ampleur au récit, et l’appli est suffisamment en retrait pour éviter de casser l’immersion par de petits écueils techniques.

Au global, l’expérience laisse une impression mitigée. Dans l’ensemble, ça tourne bien : chaque scénario repose sur une idée forte déclinée sur 20 à 30 minutes. Mais l’expérience manque souvent d’ampleur, surtout quand on les compare aux boîtes classiques qui prennent le temps de construire leur narration.

De plus, le côté disruptif et expérimental vendu au départ par l’éditeur ne se retrouve pas du tout dans ces 6 scénarios. Les énigmes sont de factures très classiques. Perso, je n’ai pas reçu ce petit effet « waouh » que je ressens pourtant régulièrement dans les boîtes classiques.

Pour finir, les Short adventures marquent le retour en force de l’application, avec tous les soucis techniques qui vont avec… Cela n’a pas été mon cas, mais certains confrères bloggeurs (Gus and Co, notamment) ont été fortement pénalisés, au point où certains scénarios se sont révélés injouables.

Plutôt à destination des habitués

A première vue, les Short adventures semblent idéales pour les petits nouveaux qui voudraient découvrir Unlock !! à prix tout doux. Sauf que… Le tutoriel en carton, ainsi que l’absence de solution incluse dans la boîte, ne facilitent clairement pas les premiers pas.

Vous me répondrez qu’il est facile de faire avec : effectivement, un manuel plus détaillé est contenu dans l’appli et un tutoriel complet est disponible en print & play. De plus, la solution est dispo en ligne, il suffit de fouiller un peu. Certes… Mais, sincèrement, combien de joueurs débutants vont aller creuser, et combien vont se sentir perdus ?

D’un autre côté, les différents scénarios vont peiner à convaincre les vieux routards. Disons que les habitués peuvent prendre n’importe lequel des scénarios de difficulté 2 ou 3. Ils passeront une demi-heure entre le correct et le sympathique. Cependant, les vieux routards ne trouveront rien de transcendant non plus, en tout cas pas dans cette première fournée.

Après, le format poids plume est vraiment appréciable pour se faire un Unlock ! à peu près n’importe quand et n’importe où. Les Short adventures sont parfaites en achat d’impulsion, à emmener en week-end ou en déplacement professionnel.

C’est aussi un autre mode de consommation d’Unlock !, moins collectif et plus individuel. Cela suffira-t ’il à pérenniser la série ? Seul l’avenir le dira… En tout cas, l’éditeur table sur la sortie de 2 Short adventures par an.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Unlock ! Short adventures [2022]

Auteur Gaetan G.
70

Lorsque les Space Cowboys ont commencé à communiquer autour des Short Adventures, en février dernier, ils ont présenté cette série comme une sorte de laboratoire d’incubation pour la licence Unlock ! Avec un plus petit format et un prix ajusté en conséquence, l’objectif était de pouvoir tester des thèmes et/ou des mécaniques plus clivantes que d’habitude.

A l’usage, cette première fournée de Short Adventures se révèle un brin moins ambitieuse qu’attendue… On a plutôt l’impression d’avoir affaire à une version « discount » d’Unlock, avec des cartes moins qualitatives et un packaging réduit au strict minimum. De plus, certains scénarios recyclent des scénarios de démos en « print and play » proposés autrefois gratuitement par l’éditeur.

Un scénario d’unlock short adventures, c’est 30 minutes d’aventure environ pour 7€ le scénario. Le large éventail de thème permettra à chacun de trouver celui qui lui parle :

  • Le Donjon de Doo-Arann (facile) : déjouez les pièges du donjon, combattez les monstres et partez avec le trésor ! Mais attention, le maître des lieux ne vous laissera sans doute repartir sain et sauf !
  • Panique en cuisine (facile) : fuyez le cuisinier toqué en réalisant des recettes pleines d’esprits ! Retrouvez l’ambiance frénétique d’une cuisine en plein rush et ne vous laisser pas déborder !
  • Le réveil de la momie (intermédiaire) : trouvez un chemin vers le sarcophage maudit dans un labyrinthe rempli de pièges ! Suivez Sarah Jones (la fille de ?) dans une Pyramide qui ne vous laissera peut-être jamais sortir !
  • A la poursuite de Cabracan (intermédiaire) : triomphez des périls du temple et emparez-vous de la statuette sacrée ! Surmontez les pièges, salles secrètes, énigmes et animaux dangereux !
  • Le Vol de L’Ange (intermédiaire) : infiltrez le carnaval de Venise et remplissez votre mission secrète ! Venise, la ville du romantisme est aussi la ville des mystères où derrière chaque masque peut se trouver un ennemi !
  • Les Secrets de la Pieuvre (difficile) : partez sur les traces du pirate légendaire et découvrez son trésor ! Attention, le Baron Samedi n’est pas forcément celui qui vous croyez !

Les habitués y retrouveront leur marque. Les 6 scénarios proposés se révèlent globalement de bonne facture, à part peut être Panique en cuisine (trop classique) et Le Donjon de Doo-Arann (fortement pénalisé par des soucis techniques). Les Secrets de la Pieuvre, à l’inverse, s’avère le plus intéressant du lot grâce à sa durée de 45 minutes qui lui permet de donner plus d'ampleur au réçit.

En revanche, le caractère disruptif vendu par l’éditeur n’est pas franchement au rendez-vous. L’expérience des ne diffère pas des Unlock ! classiques : on y retrouve les mêmes types d’énigmes et de mini-jeux. Le souci, c’est que la durée de 30 minutes, très courte, impose de tailler à la hache dans l’histoire et sa conclusion. La plupart des scénarios finissent très abruptement, en laissant un fort gout d’inachevé dans la bouche.

L’éditeur promet au moins 2 aventures par an, nous verrons donc dans quelle direction va évoluer cette nouvelle collection. Pas sûr qu’elle ne parvienne à trouver son public, si elle se contente d’être une version « low cost » d’Unlock ! et de livrer des récits un cran au deçà des boîtes classiques. En revanche, il y a à mon avis un réel marché pour le produit tel qu’il était pensé au départ, à savoir un laboratoire d’idées un peu foutraques qui ne cherchent pas forcément à brosser le joueur dans le sens du poil

On a aimé

  • Petit prix
  • Facile à caller dans une poche pour partir en week-end
  • La série continue à innover et à expérimenter de nouvelles voies

On a moins bien aimé

  • Des scénarios qi n’arrivent pas au niveau des boîtes classiques
  • Des soucis d’applis et/ou de forme sur certains scénarios (Le Donjon de Doo-Arann et Le Vol de L’Ange principalement)
  • Le tuto devrait indiquer que la solution est dispo en ligne, un joueur débutant ne pensera jamais à chercher
  • Du recyclage de scénarios autrefois disponibles gratuitement en Print & Play. Grumpf…

Acheter le Jeu de société Unlock ! Short adventures [2022] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Unlock ! Short adventures [2022] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Unlock !