Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du recueil de nouvelles : Les Lais du Beleriand [2006], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 4 avril 2022 à 09h00

Une Terre du Milieu en travaux

Si Túrin Turambar, Niniel, Beren et Luthien sont des noms qui vous évoquent directement quelque chose alors vous êtes fans des écrits de J.R.R. Tolkien. Ainsi Les Lais du Beleriand s'adressent principalement à vous. Sinon, cela risque d'être compliqué...

Il est assez difficile de définir ce que sont Les Lais du Beleriand faisant partie d'une série d'ouvrages intitulée l'Histoire de la Terre du Milieu dont il s'agit du troisième tome après Le Livres des Contes perdus I et II. Il faut savoir qu'après la mort de J.R.R. Tolkien (génial auteur de Bilbo Le Hobbit comme du Seigneur des Anneaux) en 1973, il restait beaucoup de récits inédits prenant place sur La Terre du Milieu. C'est donc son fils, Christopher Tolkien, qui pris en charge la mise en forme de ces textes dont le plus connu est Le Silmarillion suivi par Les Enfants de Hùrin ainsi que les Contes et Légendes Inachevés. Ces œuvres sont par ailleurs de qualités inégales mais peuvent être lu assez confortablement étant donné qu'elles étaient plus proches d'un travail fini que de simples ébauches. Ce qui n'est pas le cas des récits se trouvant dans les tomes de l'Histoire de la Terre du Milieu à l'image des Lais du Beleriand. On le sait, Tolkien était un passionné de mythes, légendes et textes anciens britanniques qui ont en partie façonné ses œuvres. Parmi ces  textes anciens, on retrouve les lais qui sont des formes de poésies narratives proches de chants voire de récits chantés popularisés au XIXème siècle. Pour caricaturer, on est plus proche de récits à la Homère que de la poésie d'Arthur Rimbaud...

Les deux lais présents dans ce recueil présentent des histoires bien connues des fans de l'auteur britannique puisqu'il s'agit du Lais des Enfants de Hurin et du Lai de Leithian. Le premier est une version des Enfants de Hùrin (récit épique et tragique que l'on trouve sous d'autres formes dans d'autres œuvres) tandis que le second, tout aussi épique et tragique, raconte l'histoire du couple formé par l'homme Beren et par l'elfe Lúthien . Là aussi, on retrouve ce récit dans d'autres formes notamment en prose dans Le Silmarillion. C'est donc là qu'il faut bien comprendre que ce tome comprend des sortes de poésies épiques inachevées de récits déjà connus et dans plusieurs versions car Tolkien les avait retravaillé. Le tout présenté par Christopher Tolkien qui intervient souvent pour livrer ses réflexions ainsi que nous éclairer sur les évolutions des lais de son père. Il y a aussi plusieurs autres courts textes à peine commencés ainsi que la version originale anglaise intégrale du Lai de Leithian.

L'intérêt principal de ce tome de près de 800 pages est encore une fois de voir les prémices du génie de J.R.R. Tolkien qui écrivit principalement ces lais dans les années 1920 en véritables hommages à une ancienne littérature qu'il admire. C'est aussi un privilège de voir comment il pouvait travailler en donnant de plus en plus de cohérence à La Terre du Milieu tout en reprenant souvent ses récits en les annotant, en raturant, en retravaillant la forme de vers tout en sondant ses amis pour avoir leurs conseils, qu'il appliquait ou pas. Un des amis en question est ici C. S. Lewis, le créateur des chroniques de Narnia. On obtient aussi des informations sur le désarroi de l'éditeur de Tolkien face aux récits inachevés, comme ces lais, qu'il lui avait envoyé après le succès de Bilbo Le Hobbit avant de plancher sur Le Seigneur des Anneaux. On aime aussi voir comment Christopher Tolkien a mis de l'ordre dans les travaux inachevés en formulant de nombreuses hypothèses afin d'être le plus fidèle possible. Bref, un tome surtout intéressant car il nous fait voir les coulisses d'un des écrivains les plus influents du XXème siècle.

Pour ce qui est des textes en eux-mêmes ici proposés, je suis plus partagé. Principalement parce qu'ils sont inachevés, ensuite parce qu'ils existent dans d'autres versions plus agréables à lire et que je ne suis pas spécialement connaisseur en poésie surtout dans cette forme pas toujours très aisée à lire. En clair, ce tome est absolument à réserver aux fans de l'auteur qui ont déjà lu ses principaux récits car quelqu'un connaissant peu Tolkien sera vite largué. Ou alors un amateur de lais pourra peut-être y trouver son compte même si encore une fois, l'ensemble reste inachevé. On apprécie aussi le fait que le Lai de Lethian soit disponible en version originale permettant de saluer le travail de la traductrice Elen Riot.

La conclusion de à propos du Recueil de nouvelles : Les Lais du Beleriand [2006]

Auteur Bastien L.
50

Il est quand même difficile de recommander Les Lais du Belerian à d'autres personnes qu'aux fans de Tolkien qui connaissent déjà bien son œuvre. De très longs poèmes inachevés (en deux exemplaires à chaque fois) d'histoires bien plus abordables dans d'autres œuvres font que cette lecture pourra en rebuter plus d'un sans qu'on leur jette vraiment la pierre. Derrière ce problème il y a le plaisir de voir comment travaillait Tolkien père tout en assistant au travail d'exégète de Tolkien fils...

On a aimé

  • Une porte d'entrée vers la poésie épique
  • Plonger dans le travail de création de J.R.R. Tolkien
  • Voir le travail de restauration de Christopher Tolkien

On a moins bien aimé

  • Récits inachevés
  • Récits qui existent déjà dans plusieurs autres versions
  • C'est quand même assez spécial

Acheter le Recueil de nouvelles Le Seigneur des Anneaux : Les Lais du Beleriand [2006] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Seigneur des Anneaux : Les Lais du Beleriand [2006] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux