Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Sherlock Holmes et la Bête de Stapleton [2022], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 2 mai 2022 à 08h00

Et si le Chien des Baskerville n'était pas la fin du mystère

A chaque roman de James Lovegrove consacré à Sherlock Holmes, je me réjouis de retrouver l’ambiance victorienne et les personnages de Sir Arthur Conan Doyle entre de bonnes mains. Dans ce nouvel opus, Sherlock Holmes et la Bête de Stapleton, Lovegrove écrit la suite d’un des romans les plus célèbres consacrés au détective conseil londonien, Le Chien des Baskerville. Rien que ça !

Sombre et effrayant, le roman originel racontait comment Holmes avait aidé Sir Henri de Baskerville à affronter la vengeance morbide d’un ennemi de la famille. L’histoire impliquait une bête démoniaque que tous croyait surnaturelle. Cinq années ont passé et Sir Henry est désormais marié à l’amour de sa vie, Audrey et père d’un jeune garçon Harry. Cinq années que le naturaliste Jack Stapleton est mort laissant enfin la lande tranquille.

Un matin, un Américain débarque dans le bureau du plus célèbre des détectives. Cet homme, le caporal Benjamin Grier est un ami de Sir Henry et s’inquiète de la santé mentale du lord. Holmes décide d’accompagner Grier, sans Watson pour rendre visite au Baskerville mais il comprend vite que l’affaire est grave et que son comparse de toujours devra l’aider. Le corps d’Audrey est retrouvé exsangue sur la lande et la rumeur d’un phalène géante hantant les brumes se propage.

Proche de l’atmosphère du roman d’origine, reprenant avec intelligence les personnages déjà présent et jouant sur les rancœurs, les ressentis et les non-dits de l’affaire de départ, James Lovegrove nous emporte de nouveau dans la nuit froide et le brouillard de la lande anglaise. Ce roman est une très belle réécriture du roman originel, un retournement de la narration qui enrichit l’histoire des Baskerville et des personnages de second plan de l’histoire de départ. C’ets fin et habile, prenant et quelle ambiance ! Bref, le roman se dévore au coin du feu, une tasse de thé à la main.

Disponible chez Bragelonne.

La conclusion de à propos du Roman : Sherlock Holmes et la Bête de Stapleton [2022]

Auteur Nathalie Z.
89

Le Chien des Baskerville est une des plus inquiétantes et sombres enquêtes menées par Sherlock Holmes et son fidèle Watson. Même si cinq années ont passé, Watson a peur des chiens et frissonne à l'idée de retoruner sur la Lande. Il faudra pourtant s'y résoudre car la santé mentale de Sir Henry Baskerville vacille au décès violent de son épouse. Le mal est de retour, surnaturel ? Une suite fine et bien construite du plus célèbre des romans dédiés à Sherlock Holmes !

On a aimé

  • L'atmosphère
  • La réécriture d'un classique
  • Sherlock en forme

On a moins bien aimé

  • Il vaut mieux connaître l'intrigue générale du Chien des Baskerville pour apprécier cette lecture

Acheter le Roman Sherlock Holmes et la Bête de Stapleton [2022] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sherlock Holmes et la Bête de Stapleton [2022] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Sherlock Holmes