Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Poe Dameron, Tome 3 [2017], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 9 mars 2022 à 09h00

Terex Origins

Univers officiel

Troisième tome et nouvelle mission pour la série Poe Dameron qui prend le temps de nous en dévoiler plus sur son pire ennemi tout en sachant nous divertir.

Dans le monde des comics, les séries régulières peuvent rapidement arriver à leur rythme de croisière comme c'est le cas ici. Cette série née en 2016 sous la plume de Charles Soule (Lando, Obi-Wan & Anakin...) et les crayons de Phil Noto (Chewbacca...) propose ainsi un troisième arc divisé en six issues étalées sur la première partie de l'année 2017. Chez nous, cet arc sort en automne 2017 dans le troisième album que Panini Comics consacre au pilote de la Résistance située peu de temps avant Le Réveil de la Force. Depuis deux tomes, on a compris que l'on allait suivre les aventures de Poe Dameron aux côtés de son escadron à la marge des grands enjeux galactiques tout en gardant en toile de fond l'affrontement non officiel entre le Premier Ordre et la Résistance. Pour l'instant les scénarios de Charles Soule avaient su donner satisfaction ce qui semble moins être le cas des dessins de Phil Noto, peu à l'aise pour représenter des batailles spatiales. Un constat sûrement partagé par l'éditeur Marvel car cet arc fut le dernier sur lequel travailla Noto.

Suite aux deux dernières missions, racontées dans les précédents tomes, Poe Dameron doit mettre en pause sa recherche de Lor San Tekka (pouvant le mener à Luke Skywalker) car il y a clairement un espion au sein de son escadron. Cette pause lui permet néanmoins de pouvoir enquêter grâce au droïde de protocole C-3PO qui dit qu'un de ses agents droïdes semble avoir une piste quant à la localisation du mystérieux Leader Suprême Snoke, chef du Premier Ordre. Accompagné de C-3PO, de BB-8 comme du mécanicien rêvant d'être pilote Oddy, Poe Dameron se rend sur la planète Kaddak. Un lieu contrôlé par la pègre et qui tient une place importante dans le passé de l'agent Terex travaillant pour le Premier Ordre et qui a juré de prendre sa revanche sur notre héros...

Comme à son habitude, Charles Soule livre une histoire distrayante riche en rebondissements et en personnages intéressants qu'ils soient principaux ou secondaires. Une histoire plaisante à qui l'on peut reprocher justement de trop se baser sur les rebondissements pour exister avec un petit peu trop de deus ex machina. Bref, l'ensemble manque de profondeur et s'avère un peu tiré par les cheveux mais cela semble être le prix pour avoir un rythme aussi agréable. Néanmoins, il y a quand même deux qualités que l'on peut reconnaître au récit à commencer par son antagoniste principal, l'agent Terex. On en apprend plus sur cet ancien stormtrooper loyaliste passé malgré lui dans la clandestinité après la bataille de Jakku. Cela en fait un personnage assez intéressant qui évolue un peu à la marge offrant un méchant charismatique. Malheureusement on ne peut pas en dire autant de Poe et des siens... Peut-être pour la suite de la série ? Ensuite, le scénariste est quand même plutôt doué pour bien intégrer son récit à l'univers Star Wars avec des références judicieuses aux films comme aux autres séries de comics voire des romans. Des clins d'oeil qu'apprécient toujours les fans, surtout quand c'est bien fait, qu'on vous laisse découvrir.

 

Comme il a été dit plus haut, le dessinateur Phil Noto quitte la série avec cet arc. Malheureusement, il livre un travail en demi-teinte comme sur l'arc précédent. Les défauts sont ainsi les mêmes à savoir des décors peu fouillés et des arrières-plans faisant plus penser parfois à du brouillon qu'à un dessin réellement fini. Le dessinateur use et abuse des plans serrés comme autant de caches misères. Pourtant on sent plusieurs fois que Phil Noto a du talent avec une vrai identité graphique notamment via des mises en page parfois ingénieuses comme un travail sur les visages assez intéressant. En tant que coloriste de l'arc il a eu la bonne idée d'offrir une ambiance différente à ses dessins selon si le récit est dans le présent ou s'il s'agit d'un flashback sur le passé de Terex. Le travail sur la planète Kaddak est intéressant entre la ville nichée sur un énorme cristal ou une grotte dangereuse... Malheureusement, l'artiste est toujours aussi peu à l'aise en ce qui concerne l'action et les combats spatiaux.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Poe Dameron, Tome 3 [2017]

Auteur Bastien L.
68

La série Poe Dameron peine vraiment à décoller qualitativement malgré des histoires toujours plaisantes à lire mais qu'on oublie trop rapidement. Si Charles Soule creuse un peu le passé de certains personnages, il en oublie un peu l'histoire principale qui s'étire en péripéties dispensables. Aux dessins, Phil Noto semble encore une fois plus démoralisé surtout victime d'une erreur de casting...

On a aimé

  • Le passé de l'agent Terex
  • Divertissant
  • La direction artistique de Noto

On a moins bien aimé

  • Les dessins pas toujours très heureux
  • Trop de péripéties inutiles
  • Les héros un peu mis de côté

Acheter la Bande Dessinée Star Wars : Poe Dameron, Tome 3 [2017] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : Poe Dameron, Tome 3 [2017] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Star Wars